Jamel Ghomari
eng · spa · fra

Nous sommes face à une œuvre plastique dans laquelle on assume le risque d'une constante transformation avec différentes significations et langages, impliquant et exigeants la participation, adoptant une attitude expectative , entre l'évident et l'à peine perceptible vers un changement dynamique et constant.
Physiquement c'est une installation en alignement de plusieurs tableaux de différents formats qui ont comme support des panneaux d'aluminium contenant des éléments translucides, comme le polyester transparent et divers types de vernis.

L'œuvre se structure par elle-même et s'approprie de tout l'espace en le transformant, possède une identité propre. Les transparences créent une force réflective provoquant une activité incessante qui entraîne le spectateur faisant de lui un interprète actif, intervenant aussi explicitement dans la conception de l'espace, l'observateur se situe dans la circonstance de la représentation.
Le reflet renvoie le regard et active diverses perceptions et conceptions: l'être-néant, quiétude-tremblement, explicitement- suggéré, approche-éloignement,-ombre-lumière, netteté-distorsion, nuances et multiples perspectives.

L'artiste propose, le spectateur complice est confronté à un lieu qui le sollicite et décide.
Avec l'appréciation du premier indice de la forme, surgit la pensée par prolifération et sa conversion dans la limite du réel, lieu des différentes perceptions inconstantes dans le temps, signe d'un dynamisme énergique. Manifester et laisser entrevoir ce qui était occulté. La lumière surgit et ramène les vues à l'extérieur, configurant ainsi les formes.

Après l'agitation sensorielle revient donc la réflexion, une manière à partir de laquelle, la vision de l'espace enveloppant et son interprétation se font possible.

Jamel Ghomari.